LA THÉRAPIE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE (TCC)

La thérapie comportementale prend ses racines dans les expérimentations scientifiques effectuées au début du vingtième siècle, mettant à jour divers mécanismes d'apprentissage chez l'animal et l'humain. Elle a été enrichie dans les décennies suivantes par l'élaboration de la thérapie cognitive s'intéressant aux processus mentaux (pensées, émotions, sensations) formant ainsi la thérapie cognitive et comportementale, la TCC.

 

Elle est une thérapie active aussi bien de la part du thérapeute que du patient, où la relation thérapeutique est essentielle. La TCC s'efforce de mettre à jour les distorsions cognitives, acquises au cours de la vie, les réponses émotionnelles inadaptées et rigides en visant des changements comportementaux. La compréhension des interactions pensées-émotions- sensations-comportements-conséquences-renforcements est fondamentale dans ce changement.


La TCC utilise différentes techniques basées sur ses fondements scientifiques, telles que la "désensibilisation", "l'exposition", la "visualisation", la "relaxation", la "résolution de problèmes" et bien d'autres, la liste est longue. Le principe de base dans l'entretien thérapeutique est le "questionnement socratique", favorisant la prise de conscience. 

 

L'efficacité de la thérapie cognitive et comportementale continue à être régulièrement évaluée et validée par des recherches.


Les dernières années d'autres approches ont complété et enrichi cette thérapie de base ("la 3ème vague"), entre autres la "thérapie des schémas", qui n'est donc pas une thérapie à part mais intégrée dans le processus thérapeutique cognitif et comportemental.

Image de Toa Heftiba

LA THÉRAPIE DES SCHÉMAS

La thérapie des schémas consiste à mettre à jour des schémas précoces inadaptés installés dans l'enfance, d'une façon inconsciente, entièrement ou partiellement, et qui par la suite servent de fil conducteur dans la vie.

 

A la base, ce sont des schémas d'adaptation dans l'enfance ("schémas de survie") qui, au fil des ans, deviennent inadaptés et peuvent empêcher la personne de vivre sa vie ou du moins de la vivre pleinement.

Beaucoup de cas de dépression et d'anxiété divers sont dus à ces schémas précoces, notamment bien sûr dans les états de stress post traumatiques remontant à l'enfance, mais de loin pas seulement.

 

La personne présentera obligatoirement différents schémas, certains sont des schémas un peu plus tardifs, des "schémas compensatoires".

 

Les différents schémas sont en interaction et se renforcent mutuellement.


Véritable thérapie intégrative, il s'agit d'une thérapie de profondeur, faisant le lien entre le passé et le présent, dans le but de casser les schémas qui n'ont plus lieu d'être.

Bureau de thérapie
Femme joyeuse

PSYCHOLOGIE POSITIVE

La psychologie positive est une branche de la psychologie axée sur les forces de caractère et les comportements qui permettent aux individus de construire une vie pleine de sens et de but - d'aller au-delà de la survie pour s'épanouir.

Il est important de comprendre que la psychologie positive ne consiste pas à bannir les pensées négatives ou inconfortables, mais à leur consacrer du temps et à les gérer de manière orientée vers les solutions.

Dans ma pratique en tant que psychothérapeute FSP, je travaille
avec et j'ai accompagné les clients dans les domaines suivants:
  • Stress
  • Intervisions d'équipe en institution
  • Idées sucidaires
  • Sentiment de honte et d'humiliation
  • Problème d'estime de soi
  • phobies
  • Epanouissement
  • Deuil et perte
  • Troubles alimentaires
  • dépression
  • Epuisement
  • Discours interne critique et perfectionnisme
  • gestion de la colère
  • Anxiété/Attaque de panique